Pour un bilan et non pour des promesses

Classé dans : Actus, UNSA | 0

En décembre 2014, vous nous avez confié un mandat de 4 ans sur lequel nous nous étions engagés à mener plusieurs combats.

  • CAP : Trop peu de promus et encore des critères obscurs. Objectif atteint puisque 50% des agents promouvables ont accédé au grade supérieur et que tous les lauréats d’examen de 1 ère classe ont été nommés. Ces quotas seront maintenus en 2017 et 2018. Cela change des 16 ou 19% des années précédentes. Les critères sont devenus plus transparents et plus objectifs même si pour les catégories A et B, il faut ENCORE aller plus loin.
  • MAINTIEN DE SALAIRE : La collectivité prend désormais en charge à 100% les frais pour les plus bas salaires, pour les autres l’offre proposée est plus avantageuse qu’avant et la participation plus  intéressante.
  • CAE : Là aussi, même si la totalité des emplois d’avenir ne sont pas intégrés, une réelle négociation a dû être menée pour que de nombreux CAE puissent être titularisés. Monsieur le Maire s’y est engagé avec pour seuls critères la nécessité dans le service et l’investissement personnel de l’agent.
  • REVALORISATION DU RÉGIME INDEMNITAIRE DES CATÉGORIES B : Cette revendication qui date également de la création de l’UNSA en 2012, n’est pas tombée aux oubliettes mais fait partie des négociations liées au RIFSEEP, gros enjeu de ces prochains mois.
  • PÉNIBILITÉ : Enfin, elle sera reconnue dans nos collectivités et une première réunion s’est déjà tenue. Les enjeux sont importants et portent sur 3 axes :
    1. Reconnaissance financière via le RIFSEEP ;
    2. Inventaire des conditions de travail de chaque métier via le document unique ;
    3. Formation des agents exerçant les métiers parmi les plus pénibles de manière à pouvoir les reclasser préventivement dans d’autres services.

Voilà un bilan qui, en seulement 2 ans 1⁄2 , démontre que le mouvement syndical à Pau est bel et bien en marche. C’est le fruit d’un engagement de tous les jours et non pas un compte rendu au service de l’autorité ou des directions générales.

Contester n’est pas suffisant, nous serons toujours tenaces dans les négociations et force de proposition.

 

Nos engagements pour l’avenir sont clairs. Continuer à être au plus proche de vous. Nos visites annuelles et régulières sur tous vos lieux de travail nous permettent d’avoir une réelle connaissance de tous les dossiers, de vos conditions de travail et de peser sur les réorganisations de services passées ou à venir.
Nous serons pugnaces et vigilants sur le dossier du RIFSEEP afin que la promesse du DGS soit bel et bien tenue : « aucun agent ne perdra d’argent ».
Tous les dossiers CAP, CT et CHSCT seront toujours abordés dans l’intérêt de tous et bien entendu transparents.
Nous serons systématiquement à vos côtés pour contester toute réorganisation que vous jugerez insatisfaisante. Trop souvent la charrue est mise avant les bœufs. À la DRH, les agents sont en poste
avant d’être formés, ce qui entraîne des dysfonctionnements que tout le monde ressent, et inéluctablement une démotivation regrettable. D’où les nombreux départs de ce service et la volonté pour certains agents encore en poste de suivre cet exemple.

Nous continuerons à accompagner et à soutenir les agents en souffrance qui nous solliciteront.
L’équipe de l’UNSA sera dès le 2 JUIN au travail au service de tous avec la même détermination.

 

Partagez