Rencontre avec le nouveau DGS

Classé dans : Actus | 0

RENCONTRE NOUVEAU DGS LE 7 AOUT 2018

Nous avons profité de ce premier entretien pour lui faire part de nos revendications mais aussi de nos inquiétudes sur l’avenir :

MAINTIEN DU SERVICE PUBLIC

Les moyens mis à notre disposition pour effectuer correctement nos missions ne sont plus à la hauteur de la qualité du service public attendu non seulement par les usagers, mais aussi par l’ensemble des agents. Non remplacement des départs à la retraite : dans le meilleur des cas, les agents quittant la collectivité sont remplacés par des mobilités internes notamment en catégorie C. Ce dispositif pervers diminue gravement le nombre de postes et nuie au bon fonctionnement de plusieurs directions. Monsieur Le Maire, lors du discours des voeux (seul moment de l’année avec quelques samedis matins où il se souvient que des agents sont sous son autorité) nous assure de son attachement au service public, les agents, eux, voient les difficultés du terrain. Les externalisations de plus en plus nombreuses en sont hélas la preuve.

MISE A PLAT DE L’ATT ( aménagement du temps de travail)

Ce sujet est d’actualité et concerne l’ensemble des agents car tout est remis en cause. Nous serons à vos cotés et mettrons tout en oeuvre pour sauvegarder 30 ans d’acquis et de négociations qui permettent à tous de travailler avec de horaires qui semblaient convenir aux agents et aux directions. Bien sûr nous serons favorable à des changements à la marge si chacun y trouve sont compte. Malheureusement ce qui semble être la motivation principale de notre collectivité, est d’en finir avec les 1 589 heures et de passer à 1607 heures, donc de travailler plus pour gagner moins. Cette manoeuvre consiste en fait à diminuer considérablement le nombre d’heures supplémentaires. Visiblement tout est envisageable :

  • Augmentation du temps de travail

  • Diminution des heures supplémentaires

  • Annualisation

  • Banalisation du travail du dimanche

  • ….

En ce qui concerne le travail du dimanche, l’ UNSA demande depuis déjà quelques mois un groupe de travail à ce sujet. 72 centimes de majoration par heure de dimanche, même si c’est légal, c’est intolérable! Nous demandons à rémunérer dignement l’effort consenti par les agents. Bien entendu quand nous aurons plus d’informations nous viendrons à votre rencontre.

RÉORGANISATIONS ENCORE ET ENCORE…

A chaque comité technique son lot de réorganisations avec au final des directions incompréhensibles et tentaculaires. À force de recruter des têtes pensantes, on ne sait plus qui réfléchit!! De nombreux agents occupant des postes à responsabilités ont vu de nouveaux responsables arriver et de ce fait, ne peuvent plus rien décider. Ils sont noyés dans la masse et se sentent méprisés et mis à l’écart. Entre un agent de base et Monsieur Le Maire, quelquefois 9 strates les séparent, alors que lors de sa campagne il semblait s’indigner des 7 strates de la précédente mandature. L’armée mexicaine est là!!! : moins de C et B et de plus en plus de A ( même eux le déplorent) pour preuve : effectif global en baisse mais hausse de 1,15% de la masse salariale, chercher l’erreur!!!!

QUELQUES CAS PARTICULIERS

Saragosse DNPV

Nous sommes inquiets quand aux moyens humains et matériels mis à leur disposition. Le quartier n’est pas aussi paisible qu’on veut bien le dire et ces agents doivent faire face à de plus en plus d’agressions. Nous avons adressé un courrier à la hiérarchie dans ce sens.

Culture

La baisse du budget, même si toutes les directions sont impactées. Dans un secteur aussi sensible nous nous interrogeons sur la politique de Monsieur le Maire dans ce domaine.

Vie scolaire

Les réunions prévues et promises par Monsieur BRIN avant la mise en place de la rentrée 2018 n’ont pas eu lieu. La diminution des contractuels permettant de pallier à la petite maladie ne nous rend pas optimiste pour l’année en cours.

Crèches

De plus en plus d’agents nous contactent afin de dénoncer un certain mal-être dans ce service. Nous avons alerté à ce sujet mais rien ne semble bouger favorablement. Des ordinateurs pour les agents, pourtant demandés depuis six mois, ne sont pas encore arrivés. Cela leur permettrait de consulter Horoquartz et les mobilités internes et eviterait certaines tensions.

Guichet unique

Cette mise en place se fait dans la douleur et la plupart des agents, pourtant volontaires au départ se sentent de moins en moins concernés pour ne pas dire plus. Il va de soi qu’une réelle équité de traitement entre les agents doit être respectée et qu’enfin une communication soit instaurée. Une réelle formation doit avoir lieu avant la prise de poste effective afin d’éviter de connaître les mêmes difficultés rencontrées par les agents de la Gestion intégrée de la DRH.

Cuisine centrale

La collectivité souhaite passer la cuisine sous SPL (Société Publique Locale). Lors du dernier Comité Technique, nous nous y sommes opposés car même si les emplois d’aujourd’hui resteront pérennes, les prochaines embauches se feront certainement sous contrats privés. Encore une fois, nos emplois se retrouvent menacés, c’est une forme déguisée de privatisation.

CAP :

Pour finir sur une note positive, Monsieur Le DGS nous a confirmé que les quotas obtenus en 2016 (première revendication UNSA) seront maintenus cette année ainsi que pour les prochaines dans le respect du rattrapage des carrières. Pour information cette année, 400 agents au minimum bénéficieront d’un avancement.

L’UNSA RÉAFFIRME SA VOLONTÉ DE MAINTENIR L’HUMAIN AU CŒUR DE NOS REVENDICATIONS

UNSA PAU TERRITORIAUX

STADE TISSIE VILLA BOIS LOUIS

AVENUE GASTON LACOSTE

64000 PAU

TEL : 05 59 84 87 10

Partagez